La compagnie


La compagnie Le Théâtre de papier propose des créations jeune et tout public à partir de contes classiques, mis en résonance avec le monde contemporain, sur un mode décalé et ludique.

Son axe de travail s'articule principalement autour de personnages qui, en se confrontant au regard des autres, vont se transformer et acquérir une meilleure conscience d'eux-même et du monde.


Armel Petitpas

Jeu, mise en scène


Son parcours initial est universitaire : elle travaille sur le principe d'abjection dans Molloy et Mercier et Camier de Samuel Beckett, réflexion qu'elle poursuit à Paris VIII, sur l'utilisation du clownesque chez les dramaturges contemporains, accompagnée par Tiphaine Samoyault dans le cadre de son DEA, "Littérature et société".

Parallèlement à ses études, elle côtoie Arthur Nauziciel et Laurent Poitrenaux, auprès de qui elle se forme au jeu. Elle travaille ensuite au Centre Dramatique de Bretagne, à Lorient, en tant que comédienne-intervenante et responsable pédagogique. C'est là qu'elle rencontre Ingrid Coetzer, clown, comédienne et metteuse en scène qui l'accompagnera sur plusieurs créations. Elle travaille auprès d'Alain Kowalczyk pendant une dizaine d'années et joue sous la direction de Frédérique Mingant (Cie 13/10e en Ut), dans Bakakaï et Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrowicz, et de Yann denécé (Théâtre du miroir).

En 2011, elle rencontre Stefano Amori et Nigel Hollidge et s'engage dans la Cie Tro-Didro. Elle interprète et participe à l'écriture et à la mise en scène des spectacles Argent, dette et music-hall et Le Loup des steppes de H. Hesse. Puis elle s'intéresse au jeune public et s'investit dans la Cie Le Théâtre de papier, à l'intérieur de laquelle elle conçoit et interprète Sans queue ni tête, conte déambulatoire et musical et Les Habits neufs, conte électro.

Cette année, elle intervient pour le Théâtre de Lorient en tant qu'intervenante pour les 1ères et Tales spécialités théâtres au Bac.


Stefano Amori

Collaboration artistique, décors


Diplômé de l’École Internationale de Mimodrame Marcel Marceau et formé à l'acrobatie au sol à l’École Nationale de cirque Annie Fratellini, il fonde avec Luca Lomazzi la compagnie de mime Parapiglia avec laquelle il crée de nombreux spectacles qui seront tournés à travers plusieurs villes du monde.

Il joue avec La Cie Cathar6 sous la direction de Vincent Viotti dans des pièces de théâtre masqué sur des tréteaux vénitiens. Parallèlement, il commence une collaboration avec des compagnies de musique baroque et de théâtre gestuel (Poème Harmonique- Vincent Dumestre, Shlemil Théâtre - Cécile Roussat et Julien Lubek) dans des spectacles diffusés dans le monde entier.

Engagé par Alain Kowalczyk - Cie le l'Embarcadère, en 2011, il joue dans Si dolce 'l tormento, avec Nigel Hollidge et Armel Petitpas. Il interprète ensuite deux créations produites par le poème Harmonique: Les Enfants de la malle, un duo de mime et clavecin créé à l'Opéra comique et La Mécanique de la générale (concert de musique baroque et mime)

Dernièrement, il a interprété le soldat dans L'Histoire du soldat mis en scène par Christophe Maréchal, Bartelby au sein de la Compagnie Ton und kirschen, en Allemagne et Pablo dans Le Loup des steppes qu'il a co-mis en scène au sein de la Compagnie Tro didro.


Erwan Salmon

Saxophone, orgue électronique, ukulélé, composition


Multi-saxophoniste, Erwan peut faire le grand écart entre funk, jazz contemporain, bal musette et un travail de textures abrasives, de nappes harmoniques répétitives ou de drones fragmentés.
Jouant de la musique depuis l’enfance, il est attiré par tous les types de sons et évolue principalement dans le jazz et les musiques actuelles. Après un passage en fac de musicologie, il obtient un DEM puis un DE de professeur de musique.
Il sort en 2016 Bascule Solo Work. Un album solo où chaque morceau est réalisé en une prise de son. Il n'y a pas de re-recording ou de boucles mais une utilisation du souffle-continu à la manière de Colin Stetson. Il se produit depuis sur scène avec la même technique.
Compositeur, arrangeur et performeur, il a joué et enregistré des albums avec divers artistes:
Petite Noir, Baldango, Yoann Minkoff, Spiel, Buster Kingston, Morgane Houdemont, Baptiste
Boiron, Doigts Droits (avec Boris Louvet et Kevin Toublant), et a travaillé sur différentes créations avec la plasticienne Johanna Rocard.
On le retrouve aujourd’hui avec le quintet Swing of France, avec lequel il jouera dans plusieurs
pays européens (album La contre-attaque du Jazz Musette vol.2), avec Dalva, Blues des déserts
urbains (album Rail ), avec Manuel Adnot dans le duo KANETAHAAL (sorte d’album courant
2021), et Tiki Paradise, quartet exotica (EP 2020 Mysterious Safari of Tropical Melodies ). Il intègre en 2020 la compagnie Le Théâtre de Papier qui propose des créations jeune et tout public, où se mêle théâtre et musique.


alice boulouin

Costumes, illustration


Alice est Costumière, styliste, modéliste et illustratrice.

 

Diplômée de l’École Supérieure des Arts et Techniques de la Mode (ESMOD) à Rennes, puis à Paris, Alice est aujourd'hui une passionnée aux multiples facettes. Styliste et modéliste, elle lance sa première ligne de vêtements en artisanat ; des manteaux de pluie et des accessoires pour enfant et femme avec sa marque « Les Chiffons d'Alice ». Par la suite, elle devient aussi couturière en sur-mesure, pour mariages et événementiels, et costumière de scène pour des groupes de musique et des spectacles de danse, avec notamment la compagnie Engrenage à Rennes et Arenthan à Saint Brieuc.

En parallèle, Alice dessine et peint, et illustre son premier livre «  Noms de Noms » aux éditions Kerjava. Elle travaille actuellement sur un nouveau projet d'illustrations sur les vêtements de travail d'hier et d'aujourd'hui, et souhaiterait créer une collection de livres spectacles, avec audio et livret pédagogique.
Tout son univers est à découvrir sur son blog : www.bisette.fr

 


luca lomazzi

Photos, vidéos


Il se forme dans le milieu « théâtral » du football (très bon libero) pour ensuite poursuivre sa formation à l’École d'Art Dramatique de Bologna Accademia 96.

Un coup de foudre pour l'art du Mime l’entraîne à Paris en 1999 où il intègre l’École International de Mimodrame Marcel Marceau. Il crée la Cie "ParaPiglia" avec Stefano Amori et leur spectacle "A. le ciel ne suffit pas » reçoit le prix Paris Jeunes Talents en 2002, création qui sera programmée dans des nombreux Festivals en France et à l’étranger.

Depuis, il travaille avec différentes compagnies (Cie Dété, Cie Kitédidonc, le Poème Harmonique, Cie Vicolo Corto, Acta Fabula ..) pour la création des spectacles où se mêlent les arts du mime, du théâtre, de la danse et de la musique.

En 2007, il rejoint la troupe du Bouffon Théâtre/Les âmes libres de Paris pour différentes créations (Les trois Mousquetaires, Notre dame de Paris, La belle et la bête, les Précieuses Ridicules, les Misérables, Western, Le Comte de Montecristo, Martin Eden). Il poursuit sa formation dans différentes disciplines: l’acrobatie théâtrale, l’escrime artistique, l’aïkido, le massage thai et le tango argentin.

Passionné de photo il se forme auprès de l’ École de l’image "Les Gobelins" à Paris, en suivant la formation Professionnelle Techniques Photo argentique et numérique. Il commence ensuite à développer un chemin personnel dans la photo en se spécialisant dans les photos de scène (spectacles de théâtre, performances et concerts) et en suivant en images les bals tango en France et à l’étranger.

Depuis janvier 2013 il entame une étroite collaboration avec l’Agence Photo "Voyez-Vous" de Paris pour laquelle il suit différents événements.

 

« L’appareil photo est devenu un compagnon de route qui ne me quitte jamais, même dans les tournée et la création des spectacles, et qui me permet, par ma position privilégié de comédien, de mettre en valeur la vie derrière les coulisses de la scène. Souligner le geste rempli par l’émotion, cueillir les différents états d’âmes, mettre en valeur les multiples instants qui créent un spectacle, un concert ou un bal tango bien réussi: voilà ce qui me passionne. Chaque événement est un moment unique et je le regarde comme un enfant qui assiste à un spectacle magique: j’observe, j’en profite, j’en prends plein les yeux... et après, je le raconte! »